Publié le : dimanche 29 mai 2022

Une nouvelle oeuvre d'art exposée en pleine nature : Les Colliers Or de Jean-Michel Othoniel

© Arthur Péquin

Du bronze à l’or, d’un cercle immense à un cercle discret, du sol aux arbres, le visiteur découvre à quelques mètres du soleil de Rondinone les deux colliers en acier inoxydable recouverts de feuille d’or par l’artiste Jean-Michel Othoniel. Ses pièces Collier Or #3 et Collier Or #11 (2021) ornent un couple de tilleuls, en s’accrochant gracieusement à leurs vieilles branches. Une branche dorée, à l’orée des bois. Un banc à disposition au pied de l’arbre invite le promeneur solitaire à mesurer les variations des jeux de lumières sur les perles au fil des heures et du ciel changeant. Les colliers perchés illustrent le rapport poétique que l’artiste entretient avec la Nature dans son travail. Son esthétique reste fondée sur la notion de géométrie émotionnelle. Par la répétition d’éléments modulaires, telles ces perles - son motif le plus récurrent - il crée des sculptures dont la relation à l’échelle humaine varie de l’intime au monumental. Ici, c’est l’intime qu’il célèbre, comme si ses bijoux délicats prenaient un lustre particulier en se fondant dans la végétation éternelle, en prenant une forme quasi-architecturale. Comme un écrin fragile et brillant protégé par la force d’un arbre, comme un trésor égaré dans la Nature dont seuls les oiseaux, les feuilles et les regards des visiteurs attentifs, le nez levé, sauront honorer. Vivre dans les arbres, comme un collier en feuilles d’or : seule la poésie d’un artiste comme Jean-Michel Othoniel pouvait nous inviter à la contemplation du beau et de l’absurde réunis dans un même élan.