Publié le : samedi 9 octobre 2021

LEE UFAN AU DOMAINE DES ETANGS

Le lien entre les œuvres de l’artiste Lee Ufan et le Domaine des Etangs remontent aux premiers temps de l’hôtel tel qu’il existe depuis sa restauration en 2015. Les œuvres de l’artiste ont été exposées à plusieurs reprises, tant dans le cadre d’expositions dans l’espace d’Art - La Laiterie, que dans les chambres de l’hôtel. Ses œuvres, par leurs invitations à voir l’existence même de ce qui se trouve devant soi, résonnent avec l’Art de Vie qui est mis en scène au Domaine des Etangs. Alors, l’envie est née de proposer aux visiteurs une rencontre permanente avec les œuvres de Lee Ufan, là où elles prennent toutes leurs forces : au cœur de la Nature.

Installer une œuvre de Lee Ufan est apparu comme une évidence pour le parc de sculptures du Domaine des Etangs. Tout comme le lieu lui-même, les sculptures de l’artiste coréen invitent à la pause, à la méditation et à se reconnecter à notre environnement. Si c’est pour les jardins du château de Versailles que Lee Ufan a créée Relatum – L’ombre des étoiles, elle est ensuite acquise par Garance Primat pour le Domaine des Etangs. Le choix de cette œuvre se fait tout naturellement pour cette Terre, abritant déjà six métairies qui portent le nom de constellations d’étoiles. Les étoiles de Lee Ufan, descendues du Ciel pour nous raconter leur histoire, s’ancrent parfaitement dans l’univers du Domaine des Etangs.

Avec cette œuvre, l’artiste ouvre une nouvelle dimension sur la nature et sur l’espace. Ces œuvres ne sont pas à voir, mais sont « une invitation à engager une expérience de l’environnement immédiat, émotionnel, et du moment qui en émane. » Le visiteur se retrouve face à une œuvre qui force à regarder ce qui se passe, à comprendre la lumière qui nous entoure grâce à une ombre dédoublée : celle peinte par l’artiste et celle produite par le soleil. L’œuvre prend vie grâce à cet astre et ses ombres qui viennent animer l’œuvre. La pierre, majestueuse, solide et silencieuse active l’espace autour d’elle grâce à cette ombre projetée.

Si l’œuvre est en interaction avec le soleil, c’est également la relation entre le « faire » et le « non-faire » qui résulte dans le travail de sculpture de Lee Ufan. La pierre est le représentant de la Nature et du « non-faire ». Lee Ufan la décrit ainsi : « La pierre possède en elle un temps aussi long que celui de la Terre. Ce fragment du temps incalculable est un élément qui peut être analysé par le biais des sciences mais qui reste une entité incompréhensible. C’est un objet réel, mais il suggère un monde qui dépasse l’objet lui-même. ». La plaque de fer est à contrario le symbole de la société industrialisée et de l’hyper productivité du monde contemporain. « Dans le fait de mettre face à face la pierre et la plaque de fer, j’essaie de mettre en relation la nature et la société industrialisée. »

C’est donc bien notre rapport au monde contemporain et à nos modes de vie que Lee Ufan questionne. Il invite à rendre visible ce que l’on ne voit plus, à ressentir « l’aspect merveilleux de l’espace environnant ou du monde que l’on ignorait ». Son œuvre Relatum- L’ombre des étoiles impose le silence et offre aux visiteurs un espace de méditation et de recueillement en plein cœur de la Nature du Domaine des Etangs.